L’île de Pâques : un rêve de Moaïs !

Rapa Nui, Isla de Pascua, ou encore Ile de Pâques … Plusieurs appellations pour un seul et même lieu unique au monde ! Cette île, on en a rêvé …
 
« Un jour, nous irons visiter l’île de Pâques »
 
Cette phrase, on se l’ait souvent répétée comme pour ne pas oublier de réaliser ce rêve. Et lorsque dans nos préparatifs de tour du monde nous avons compris que ce rêve devenait réalisable, nous n’avons pas hésité un seul instant !
 
Et parce que je suis terriblement impatiente de vous raconter ce rêve éveillé, je ne peux m’empêcher de vous dévoiler que l’île de Pâques est restée pour nous comme un rêve magique qui nous aurait émerveillés pendant une très longue nuit … avec au réveil, des souvenirs, des émotions et des paysages gravés dans nos mémoires … 😍😍😍

 
Pour ceux qui veulent rêver un peu avec nous, c’est par ici :
 
 

La surprise d’arrivée !

 

Tels des enfants le veille de Noël, nous avons eu du mal à dormir la nuit précédant notre vol !!! 😆 Il nous tarde de mettre les pieds sur l’île …
 
Et … Tadam …
 
Paques
 
La pluie nous accueille à bras ouvert ! Bon avec tout de même le collier de fleurs … 😉
 

Paques
 
Faut avouer que pour le coup, on a un peu les boules ! Quoi ? Il peut pleuvoir sur l’île de Pâques ??? Dans mes rêves, il n’y a jamais de pluie pourtant …
Le pire reste à venir … L’île de Pâques étant ULTRA chère, nous avons choisi de planter la tente au camping : avec la pluie, on a vraiment hâte ! 😕
 
Nous aurons une petite trêve le temps de monter la tente sur un terrain trempé. Mais même avec le ciel gris, la vue sur la mer et le coucher du soleil nous promet déjà de fabuleux paysages.
 
Paques
 

Et puis, nous avons choisi d’y rester 6 jours ! On espère que le soleil pointera le bout de son nez … Sinon on dansera autour de la tente pour le faire revenir ! 😂
En une petite semaine, nous avons bien l’intention de TOUT visiter : on veut absolument tout voir et s’en mettre plein la vue ! Bon l’île n’est pas très grande non plus. Un triangle dont le plus long côté est de 23 km : petite mais terriblement isolée !
3700km du Chili … 4000km de Tahiti… Ce qui en fait l’un des endroits habités les plus isolés au monde : une sensation d’être privilégiés de pouvoir découvrir cette merveille et donc de n’en râter aucun coin !
 
Bien sûr, la particularité de l’île reste ses statues monumentales : les Moaïs …
 
L’île n’en manque pas : on en compte des centaines… Alors sur une petite île comme ça, il ne faut pas marcher des heures pour faire une rencontre avec l’un de ces drôles de personnages :
 
Paques
 

On croise les doigts avant d’aller se coucher, on fait quelques incantations et on tente surtout de se persuader : demain le soleil sera là !

 
 

L’homme-oiseau et le le volcan Rano Kau

 
Je ne sais pas si croiser les doigts fonctionne ou si nous devrions nous reconvertir pour prédire le temps mais le soleil est au rendez-vous ce matin !!!! 😎 🌞
On enfile nos chaussures de randonnée et c’est parti pour une première visite de l’île. Nous décidons de partir à pied monter le volcan Rano Kau au sud de l’île.
 
Le lac formé dans le cratère du volcan en bordure d’océan offre une vue magnifique de l’océan et de l’île.
 
Paques
 
Paques
 

C’est aussi le site rituel d’Orongo et de l’homme-oiseau … Bon si je commence par là, je commence par la fin de l’histoire.
 
Alors rapidement … la question qu’on se pose évidemment tous : c’est quoi toutes ses statues dos à la mer ???
 
Le début du peuplement de l’île n’est pas daté avec précision … de 400 à 800 … Les premiers peuples seraient d’origine polynésienne. Ils y créèrent une société complexe où le culte des ancêtres prendra une place si importante qu’ils se mettront à ériger des centaines de Moaïs (les statues aux têtes bizarres) et des Ahu (les sites cérémoniels en pierre) sur l’île. Ils finirent par épuiser les ressources de leur île et se détournèrent du culte des ancêtres pour se tourner vers le Make-Make et l’homme-oiseau.
Plus tard, l’arrivée des européens, les maladies apportées et l’esclavage finirent par réduire le peuple Rapa Nui à 111 personnes …

 
Et donc l’homme-oiseau dans tout cela ?
 
Le Make-Make est le dieu à tête de Sterne Noir (un oiseau migrateur qui vient nidifer sur la miniscule île Motu Nui). Chaque année, les hommes se jetaient de la falaise pour rejoindre à la nage la petite île. Celui qui ramenait le premier oeuf intact devenait l’« homme-oiseau » et gérer les ressources de l’île.

 
La voilà la petite île Motu Nui.
 
Paques
 

On aurait bien voulu faire comme le peuple Rapa Nui mais on n’avait pas nos maillots de bain … Dommage ! 😅
 
Après une bonne randonnée d’une demi-journée, nous partons nous promener du côté d’Hanga Roa : le seul village de l’ïle.
 
Paques
 
Nos amis les Moaïs s’invitent à la promenade !
 
Paques
 
Paques
 

Une journée à marcher sous le soleil ça donne soif !!!
 
Paques

 
 

Un promenade à vélo … CREVANTE !

 

Aujourd’hui, objectif : le point culminant de l’ïle. Le mont Maunga Terevaka s’élève à 507 m et nous promet une vue magique sur l’île.
 
Pour nous rendre au pied du Terevaka, nous louons des vélos. C’est parti pour une journée Vélo et Marche !
Le soleil ne nous quitte plus et nous commençons notre promenade à vélo très tranquille pendant une petite heure.
 
Paques
 

Jusque la phrase de Jérémy qui semble au début très drôle, … puis très vite moins drôle : « Zut, j’ai crevé » 😯
 
Paques
 

Quelle bonne idée !!! On croise quasiment aucune voiture et on est certainement à 2h à pied du village.
 
Nous finirons donc la route jusqu’au pied du Terevaka à l’allure d’une tortue en entrainement vélo. 😏 Je tenterai d’expliquer notre problème au gardien présent sur place puis je tenterai de comprendre ce qu’il m’explique ! Nous n’avons pas envie de perdre la journée à revenir au village à cause du vélo : nous sommes sur place donc nous voulons monter le Terevaka !
 
Le gardien nous proposera d’avertir l’agence de location en revenant au village pendant sa pause déjeuner. Nous partons donc pour notre randonnée et puis … on verra bien à notre retour !
 
La montée est plutôt facile et la promesse d’une vue magnifique sur l’île est tenue.
 
Paques
 

Nous avons l’impression de dominer l’île et de pouvoir capter son âme magique. On se sent absorbé par ces paysages et l’air pur de l’océan : une sensation de bien-être intense.
Comme complètement perdus au milieu du Pacifique … de l’eau à perte de vue : c’est là que le frisson vous frôle et vous fait savourer ce moment tellement incroyable.
 
Paques
 
Paques
 

Nous décidons de nous installer pour une pause déjeuner. Le vent fouette les herbes et nous chatouille les pieds … Un plaisir de marcher pied nu et de nous retrouver rien qu’à deux pour partager ce moment extra !
 
Paques
 
A notre retour, nos vélos sont toujours bien accrochés mais la roue du vélo a été changée ! La Classe !!! Nous remercions le gardien de nous avoir aidé et nous continuons notre journée en rentrant par la côte en vélo.
 
Des Moaîs, des falaises, des grottes … un régal pour les yeux.
 
Paques
 
Paques
 
Paques
 
Paques
 
Paques
 

 

Le reste de l’île sur notre bolide !!!

 

Pour rejoindre l’Est de l’île, nous décidons de louer un scooter. Sur notre petit bolide, cheveux au vent (ou dans le casque plutôt ! 😊), nous filons (enfin pas trop vite quand même ! 😅) sur les routes de l’île de Pâques.
 
Paques
 

Nous découvrons une petite merveille de l’île : la plage d’Anakena.
 
Paques
 
Tout droit sortie d’un paradis terrestre, elle nous offre les palmiers, le sable fin et l’eau turquoise : le tout surplombé par 7 Moaïs !
 
Paques
 
Paques
 
Paques
 

Comment ne pas résister à un petit plongeon ?
Les pieds dans l’eau turquoise, le soleil brûlant sur notre peau … il suffit de fermer les yeux face au soleil et de se laisser bercer par l’eau pour un moment de pure détente.
L’île a ce pouvoir magique qui vous transporte dans un univers passionnant à chaque instant : ouvrez-les yeux et ajouter à votre moment de détente 7 statues extraordinaires à côté des palmiers. Qui dit mieux ? 😍😍😍
On continue notre visite … mais on se le promet : on revient demain !
 
Nous roulons de site en site. Et nous sommes toujours autant sous le charme de ces statues qui nous semblent si mystérieuses.

L’un des plus impressionants … qui nous balancera à la figure une vague d’émotions : l’Ahu Tongariki.
 
Paques
 
Paques
 
15 Moaïs gigantesques, l’océan d’un bleu intense, le bruit des vagues qui résonne et les falaises aux alentours : on pourrait y rester des heures à admirer ce paysage.

 
Mais un site nous intrigue et nous attire aussi : le volcan Rana Raraku. Le lieu de naissance des Moaïs !!!
Il s’agit de la carrière où étaient sculptées ces statues. On y trouve des centaines de Moaïs achevés ou non … Aujourd’hui, c’est un peu comme le cimetière des Moaïs.
 
Abandonnés, couchés, jamais achevés … le site est parsemé de statues. La plus grosse (mais inachevée) mesure 21m et pourrait peser 270 tonnes : un peu trop lourd comme souvenir dans nos sacs à dos ! 😃
 
Paques
 
Paques
 
Paques
 

 
 

Il est bientôt l’heure de se réveiller …

 

Tout cela sonne bientôt la fin de ce rêve …
Un dernier coucher de soleil derrière les Moaïs : nous n’en perdrons pas une seconde pour être sûrs que cette image se grave dans nos mémoires.
 
Paques
 
Paques
 

Avant de partir, nous craquons le budget … Une petite sortie en mer en privé : notre capitaine nous emmenera voir de plus près la petite île Motu Nui.
 
Paques
 

Nous nous jetterons à l’eau pour y admirer les poissons et les fonds marins … 😍 😍
 
Paques
 
Paques
 

C’est là que le rêve prend fin et que nous nous réveillons … 😢
Les souvenirs sont intacts : impossible d’oublier cette découverte. Une île grandiose par son âme, qui vous fait vibrer, qui vous émerveille et qui vous donne la chair de poule.

 
Il nous reste de ce rêve les paysages magnifiques, les sensations … et l’envie de fermer les yeux à nouveau pour nous retrouver à deux sur ce paradis terrestre. 💜💜💜

 

INFORMATIONS PRATIQUES :

 

Depuis l’aéroport de l’ïle de Pâques
L’aéroport de l’île de Pâques est situé juste à côté d’Hanga Roa. On pourrait presque y aller à pied mais tous les hôtels, campings etc proposent le transfert aller et retour gratuit.

 

Hébergement
Camping Mihinoa : Un camping vraiment bien situé en face de la mer … Mais un peu impersonnel ! Et le personnel n’est pas des plus accueillant. Mais pour loger sur l’île, c’est vraiment le plus économique. 13000 pesos par nuit pour 2 avec notre propre tente.

 

Comment se déplacer
L’île n’est pas très grande et les routes pas très vallonées. La plupart des visiteurs loue des voitures. Mais l’alternative du vélo voire du scooter est une option moins chère et très sympa ! Attention, pour la location de scooter, le permis Moto est demandé.
Pour un vélo à la journée : environ 12000 pesos.
Pour un scooter 2 jours : environ 40000 pesos.

 

Le parc national Rapa Nui
Le parc national couvre quasiment la totalité de l’île et donc des sites. L’entrée au parc est indispensable ! Vous pourrez acheter vos entrées directement en sortant de l’avion ou par la suite dans le village. 30000 pesos par personne.

 
 

4 commentaires sur “L’île de Pâques : un rêve de Moaïs !

  1. Pingback: De San Pedro à Valparaiso : du désert à la mer ! - Toujours plus loin

  2. Pingback: Road Trip australien : c'est à Perth que tout commence !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *